Étude CREOLE - GETAID 2008-3

Intérêt de l’échographie de contraste et de l’entéro-IRM et pour prédire l’efficacité d’un traitement anti- TNF dans la maladie de Crohn compliquée de sténose symptomatique du grêle (CREOLE)
Étude ouverte multicentrique interventionnelle sur une cohorte prospective

Résumé

L’implication des anti-TNF dans l’apparition ou la majoration des sténoses intestinales au cours de la maladie de Crohn est débattue. Les résultats rapportés par certaines équipes suggèrent un risque accru d’accidents occlusifs en cas de sténose, alors que d’autres publications indiquent un bénéfice des anti-TNF. L’efficacité et l’inocuité des anti-TNF chez les malades avec une sténose iléale au cours de la MC pourraient dépendre des lésions en cause, les anti-TNF étant sans doute efficaces dans les formes inflammatoires et potentiellement risqués dans les formes fibreuses. En pratique, la décision est actuellement prise de façon empirique et un traitement anti-TNF souvent testé. Compte-tenu de la fréquence des sténoses intestinales dans la MC et de l’importance de pouvoir disposer dans cette situation d’une arme thérapeutique aussi efficace que les anti-TNF, il est important de pouvoir mieux préciser les indications de ces traitements en s’aidant des informations apportées par l’imagerie moderne.

Le but de cette étude prospective est de déterminer si certains signes détectés par l’entéro-IRM et l’échographie de contraste peuvent aider à prédire l’échec d’un traitement par anti-TNF chez les malades atteints de MC ayant une sténose symptomatique de l’intestin grêle et devant recevoir ce traitement.