Étude CDMRIS - GETAID 2009-5

DEVELOPPEMENT D’UN SCORE RADIOLOGIQUE DE SEVERITE DES LESIONS INFLAMMATOIRES DU GRELE AU COURS DE LA MALADIE DE CROHN Crohn’s disease magnetic resonance index of inflammatory severity (CDMRIS)

Résumé

La maladie de Crohn (MC) est une affection inflammatoire chronique caractérisée par des poussées entrecoupées de rémission, responsable de la coexistence de lésions en partie fibreuse et en partie inflammatoire sur les segments intestinaux atteints. En pratique, l’identification des patients atteints de MC susceptible de répondre à un traitement médical, c'est-à-dire principalement atteints de lésions inflammatoires, est d’une importance cruciale, notamment lorsqu’un traitement chirurgical est envisagé. De nombreux critères ont été utilisés pour évaluer l'activité de la maladie, reposant sur les signes cliniques, biologiques et endoscopiques, mais ils ont tous des limites, la plus significative étant l’endoscopie, souvent considérée comme juge de paix, mais qui ne peut explorer que la muqueuse alors que la MC est une maladie transmurale, et que c’est la profondeur et l’extension pariétale des lésions qui déterminent la gravité de la maladie et la survenue des complications, à savoir sténose, fistule et abcès. L'entéroIRM est l'examen d'imagerie de choix dans l'exploration de la MC et a l’avantage de fournir des informations sur toute la paroi intestinale et les structure adjacentes, et permet de ce fait la détection des complications. Elle n’est pas irradiante, ce qui lui confère un avantage majeur chez le sujet jeune atteint de maladie chronique soumis à des examens itératifs. Plusieurs études ont montré que l’IRM était capable d’évaluer précisément la présence de lésions inflammatoires au niveau du grêle. Nous avons récemment identifié les aspects radiologiques significativement corrélés à l’inflammation par comparaison à l’examen anatomopathologique de pièces opératoires. Ces aspects sont considérés comme potentiellement réversibles et pourraient justifier d’une tentative de traitement médical.

Néanmoins, malgré le développement rapide de cette technologie, les lésions visibles en IRM décrites chez les patients atteints de MC n’ont jamais fait l’objet d’une nomenclature spécifique ni d’une description systématique, et l’impact de ces lésions sur la severité de ces lésions n a pas été étudié.

Le GETAID a développé et validé un score endoscopique dans la maladie de Crohn, le CDEIS, basé sur les atteintes iléo-coliques accessibles en endoscopie conventionnelle.

Le but de notre étude, en utilisant la même méthodologie que pour la construction du CDEIS, est de développer un score IRM spécifiquement adapté à l’évaluation de la présence et de la sévérité des lésions inflammatoires au cours de la maladie de Crohn du grêle. (Une validation en parallèle sera effectuée)