Présentation

Malgré l'absence d'études épidémiologiques, on peut faire remonter aux années 70 un évident essor de la fréquence des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) en France. Toutefois, maladie de Crohn et recto-colite hémorragique restèrent suffisamment rares pour interdire à un service hospitalier de développer à lui seul une recherche dans ce domaine. Le GETAID se donna pour objectif premier de permettre la réalisation d'études multicentriques à visée thérapeutique. L'essai thérapeutique contrôlé (ETC) étant l'outil de base de ces investigations, le groupe comporta aussi, dès le départ, une équipe de biomathématique. Le GETAID a commencé à fonctionner en 1983 et devint une association régie par la loi de 1901 en 1989. Une croissance progressive l'amène à regrouper actuellement 50 centres d'Hépato-Gastroentérologie dont 15 en Ile de France, 29 en province, 4 en Belgique, 1 en Hollande et 1 en Suisse, et le centre INSERM de biomathématique. La liste des centres est disponible sur ce site (accès à la liste des centres).

Les différents présidents successifs ont été R. Modigliani, J-P. Gendre, J. Bellaïche, M. Lémann, J-F. Colombel et E. Louis.

Organisation du Getaid

Celle-ci s’articule autour d’un bureau élargi composé de quatre membres élus par l'assemblée générale (AG) pour 3 ans:

  • Président : Laurent Peyrin Biroulet
  • Vice-président :  David Laharie
  • Secrétaire général : Arnaud Bourreille
  • Trésorier : Yoram Bouhnik
  • « Past Président » : Edouard Louis

Qui a pour vocation de coordonner l’ensemble des projets scientifiques, du début à la fin (de l’idée à la publication), sous tous leurs aspects, de coordonner la commission éducationnelle et d’assurer un lien continu avec les ARCs et les différents intervenants.

La commission Scientifique - SciCom - est impliquée dans chacun des projets, actuels ou futurs. Son avis est requis pour chaque nouvelle idée. Son aval est nécessaire avant de passer aux étapes suivantes (cf diaporama). Le SciCom participe ensuite à la rédaction du protocole, au budget de l’étude, à la recherche de financement et à l’organisation du plan d’étude statistique.
La commission est composée de 13 membres : A BUISSON ; F.CARBONNEL ; J.FILIPPI ; S.NANCEY ; B.PARIENTE ; G. PINETON DE CHAMBRUN ; JM.REIMUND ; P.SEKSIK ; E. LOUIS ; M.FUMERY ; A. ATTAR ; S.PAUL ; L.VUITTON.

La commission Education-Formation - EduCom - a un rôle d’éducation et de valorisation des activités du GETAID. Parmi les missions de l’EduCom, ont déjà été listés la rédaction des SOPs, l’actualisation du site web du GETAID, l’actualisation des fiches thérapeutiques, l’organisation et le financement du COP et du séminaire, la rédaction des conseils à la pratique de la SNFGE sur les MICI. Cette liste est non limitative.
La commission est composée de 14 membres : C. REENAERS ; H. BRIXI ; V. ABITBOL ; M. NACHURY ; A AMIOT ; S. VIENNOT ; M. SIMON ; G BOUGUEN ; A BOURRIER ; C GILLETTA ; M ALLEZ ; L CAILLO ; L PLASTARAS ; V. BICHELIER.

Les ARCs et les statisticiens seront impliqués à chaque étape des projets et au sein des commissions le cas échéant.

Le GETAID travaille en collaboration avec les groupes associés que sont REMIND, le GETAID pédiatrique et le GETAID chirurgie

Les Assemblée Générales (AG) se réunissent deux fois par an et un comité restreint – le conseil d'administration (CA) – quatre fois par an. Ces instances jouent un rôle essentiel dans la gestion et l'activité scientifique du groupe. Le financement propre du GETAID fut longtemps faible ; le groupe s'appuyait sur l'activité hospitalière. Des aides furent ensuite obtenues des laboratoires pharmaceutiques à l'occasion de projets communs. L'association François Aupetit et la Société Nationale Française de Gastroentérologie ont attribué des bourses à certains projets du GETAID et contribué avec l'industrie pharmaceutique au financement de ses séminaires.

Le GETAID a été géré avec un souci de qualité et d'indépendance. La qualité dérive de l'évaluation et de la révision de tout projet par le CA puis l'AG, un processus parfois long, nécessitant plusieurs rédactions, mais essentiel à la qualité des études.

Le recrutement en 2003 d'une assistante de recherche clinique a été un atout supplémentaire et a facilité le respect des normes contraignantes imposées aux essais thérapeutiques.

L’equipe s’est agrandie et comporte maintenant 11 personnes :

  • Département Opérations Cliniques : Charlotte Mailhat, Kati Gutierrez, Justine Pollet, Pascaline Rabiéga, Sabrina Williams, Hayet Ameur, Saouda Mohammed Elah, Fanny Moyon, Meriem Rahmani et Charlotte Thilloy
  • Assistante administrative du GETAID : Maud Le Querhic 

L'indépendance scientifique du groupe dérive de la forte priorité donnée aux protocoles originaux issus du GETAID lui-même ; ils représentent 80% des essais publiés. Même si ces études ont pu bénéficier d'une aide de l'industrie pharmaceutique (fourniture des médicaments et parfois aide financière à leur réalisation), le maître d'œuvre en a toujours été le GETAID. Les protocoles issus de l'industrie pharmaceutique ne furent acceptés qu'après soumission au processus d'évaluation/révision décrit ci-dessus. Les propositions d'études toutes "ficelées" n'ont pas été acceptées.

Le GETAID a débordé de ses objectifs initiaux en participant largement à la collecte de prélèvements dans les familles de MICI, ayant permis la découverte du gène de susceptibilité à la maladie de Crohn NOD2 par le groupe de Jean-Pierre Hugot et Gilles Thomas.

En outre, le GETAID organise tous les deux ans depuis 1994 des séminaires fondamentaux destinés à rendre accessible la physiopathologie des MICI à des cliniciens. Une orientation plus clinique a récemment été prise. Enfin, une collaboration avec des groupes européens similaires s'est développée au sein du groupe ECCO à dater de 2002.

Le GETAID a donc rempli ses objectifs : 96 publications parues (accès à la liste des publications), pour l'essentiel, dans les meilleurs journaux, progrès dans le traitement des MICI, notoriété internationale. Il reste à poursuivre dans les mêmes voies en restant ouvert à toute opportunité de diversifier l'activité. On peut compter sur le remarquable dynamisme de l'actuelle équipe dirigeante (liste des membres du CA).

 

Le président
Laurent Peyrin Biroulet